Lundi 19 Dhoul Qaadah 1445 - 27 mai 2024
Français

Résumé de la foi musulmane juste et les fausses croyances qui s’y opposent

Question

Quel est le crédo juste? Je voudrais connaître certaines croyances fausses.

Texte de la réponse

Louange à Allah.

1. Les arguments religieux tirés du Coran et de la Sunna nous enseignent que les actes et les paroles ne sont acceptés et légiférés par Allah, le Très-Haut, que lorsqu’ils se basent sur une foi juste. Quand la foi n’est pas juste, toutes les actions et les paroles qui en découlent sont vaines. C’est dans ce sens qu’Allah, le Très-Haut, dit : « Et quiconque abjure la foi (dans l'Unicité d'Allah ainsi que dans tous les autres éléments de la foi, à savoir : la foi aux anges, aux livres révélés, aux Messagers, au Jour Dernier et au destin), alors vaine devient son action, et il sera dans l'au-delà, du nombre des perdants » (Coran : 5/5), et Il dit : « En effet, il t'a été révélé, ainsi qu'à ceux qui t'ont précédé: « Si tu donnes des associés à Allah, ton œuvre sera certes vaine; et tu seras très certainement du nombre des perdants. » (Coran : 39/65), les versets qui traitent de ce sujet sont nombreux.

2. Le Coran explicite d’Allah et la Sunna de Son Prophète digne de confiance (Puisse Allah le bénir et le saluer de la meilleure manière) ont indiqué que la foi juste se résume en ceci : croire en Allah, le Très-Haut, en Ses anges, en Ses livres, en Ses Messagers, au Jour Dernier et au destin bon ou mauvais. Ces six croyances sont les origines de la foi juste révélée par le Coran d’Allah, le Puissant, et qu’Allah, le Très-Haut, en a chargé le Prophète Mohammed (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) de transmettre.

Les arguments qui étayent les six fondements que voilà sont très nombreux dans le Coran et la Sunna. En fait partie les versets coraniques suivants :

Allah, le Très-Haut, dit : « Al-Birr (la piété, la bonté et toute œuvre d'obéissance à Allah) ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant (pendant les prières). Mais Al-Birr est [la qualité] de celui qui croit en Allah, au Jour Dernier, aux Anges, aux Livres et aux Prophètes… » (Coran : 2/177).

Et Il dit : « Le Messager (Mohammed) a cru en ce qu'on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants : tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses Messagers ; (en disant) : « Nous ne faisons aucune distinction entre Ses Messagers… » (Coran : 2/285).

 Et Il dit : « Ô vous qui croyez ! Soyez fermes en votre foi en Allah, en Son messager (Mohammed) au Livre (le Coran) qu'il a fait descendre sur Son messager, et au Livre qu'il a fait descendre avant. Quiconque ne croit pas en Allah, à Ses anges, à Ses livres, à Ses Messagers et au Jour Dernier, s'égare, loin dans l'égarement. » (Coran : 4/136).

S’agissant des hadiths authentifiés qui confirment ces fondements, ils sont abondants. Il en est ce célèbre hadith authentique rapporté par Muslim dans son Sahih rapporté par le commandeur des croyants Omar Ibn Al-Khattab (Qu’Allah soit satisfait de lui) selon lequel Gabriel (Paix soit sur lui) a interrogé le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) à propos de la foi et il lui a répondu : « C’est croire en Allah, en Ses anges, en Ses livres, en Ses Messagers, au Jour Dernier et au destin imparti en bien ou de mal. » Cité par les deux imams Al-Boukhari et Muslim d’après Abou Houreïra (Qu’Allah soit satisfait de lui).

C’est de ces six fondements que découle tout ce que le musulman doit croire par rapport à la foi en Allah, le Transcendant, et à la Résurrection et d’autres affaires relevant de l’Inconnaissable.

3- La croyance en Allah : Elle englobe le fait de croire qu’Il est le vrai Dieu qui mérite d’être adoré, à l’exclusion de tout autre parce que c’est le Créateur des serviteurs et leur bienfaiteur, Celui Qui assure leurs subsistances, Qui connaît ce qu’ils cachent et ce qu’ils manifestent, Qui est capable de récompenser les obéissants et de châtier les désobéissants. C’est pour cette adoration Qu’Allah, le Très-Haut, a créé les humains et les djinns et leur a donné l’ordre de la perpétuer.

Cette adoration consiste en réalité à destiner strictement à Allah toute forme de culte, notamment l’invocation, la crainte, l’espérance, la prière, le jeûne, le sacrifice, le vœu entre autres types d’adoration qui doivent être affectées à Lui seul, avec humilité, cherchant Son agrément et craignant sa Colère, avec un amour parfait pour Lui et une soumission totale pour Sa grandeur.

La croyance en Allah implique aussi le fait de croire en tout ce qu’Il a prescrit à Ses serviteurs, notamment les cinq piliers apparents de l’Islam à savoir : attester qu’il n’est de Dieu qu’Allah l’unique et que Mohammed est le Messager d’Allah, accomplir la prière, acquitter la zakat, pratiquer le jeûne du Ramadan, accomplir le grand pèlerinage (Hadj) à la Maison sacrée d’Allah une fois dans sa vie pour celui qui en a les moyens, ainsi que les autres prescriptions édictées par la Charia purifiée.

Le plus important de ces piliers est l’attestation qu’il n’est de Dieu qu’Allah et que Mohammed est le Messager d’Allah. Le fait d’attester qu’il n’est de Dieu qu’Allah (La Ilaha Illa Allah) implique qu’on rend un culte sincère à Allah Seul et que l’on en exclut tout autre. C’est ça le sens de ‘‘Il n’est de dieu qu’Allah’’. Elle signifie : nul ne mérite d’être adoré en dehors d’Allah. Tout ce qui est adoré autre qu’Allah, qu’il soit un être humain, un ange, un djinn ou autres, est adoré d’un culte vain, seul Allah l’Unique est adoré du culte vrai. C’est dans ce sens qu’Allah, le Transcendant, dit : « Il en est ainsi car Allah est la Vérité-même, et que ce qu'ils invoquent en dehors de Lui est chimère ; c'est Allah qui est le Très-Haut, le Très-Grand. » (Coran : 22/62).

La foi en Allah implique encore la croyance aux plus Beaux Noms et Attributs d’Allah cités dans Son Coran puissant et confirmés par Son Messager digne de confiance, et ce sans altération, sans reniement, sans en préciser la modalité, et sans analogie ; car il faut les laisser passer tels quels tout en adhérant à leurs sens magnifiques en tant qu’attributs d’Allah, le Puissant et Majestueux, qu’il faut employer pour Le décrire de la manière convenable qui exclut toute ressemblance entre Lui et Ses créatures. C’est sous ce rapport qu’Allah le Très-Haut dit : « ... Il n'y a rien qui Lui ressemble ; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant. » (Coran : 42/11).

4. La croyance aux anges : Elle inclut la croyance en eux globalement et exhaustivement. Le musulman croit qu’Allah a créé les anges pour qu’ils L’adorent et les a qualifiés de : « …sont plutôt des serviteurs honorés. Ils ne devancent pas Son commandement et agissent selon Ses ordres. Il sait ce qu’il y a devant eux et ce qui est derrière eux. Et ils n’intercèdent qu’en faveur de ceux qu’Il a agréé [tout en étant] pénétrés de sa crainte. » (Coran : 21/28).

Les anges sont de plusieurs types, dont les porteurs du Trône, les gardiens du Paradis et de l’Enfer et ceux qui enregistrent les actions des serviteurs.

Sur le plan exhaustif, nous croyons en ceux qui sont cités nommément par Allah et Son Messager comme Gabriel, Mikael, Malek gardien de l’enfer, Israfil chargé de souffler dans le Cor. Ils ont été cités dans plusieurs hadiths vérifiés. Un hadith vérifié cité dans le Sahih rapporté par Aicha (Qu’Allah soit satisfait d’elle) nous apprend que le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Les anges ont été créé de lumière, les djinns de la flamme d’un feu sans fumée et Adam de ce qu’on vous a décrit. » (Rapporté par l’imam Muslim dans son Sahih).

5. La croyance en les Livres : Il faut croire globalement qu’Allah, le Transcendant, a révélé des Livres à Ses Prophètes et Messagers (Que le Salut d’Allah soit sur eux) afin d’expliquer Sa vérité et d’appeler à Lui. C’est dans ce sens qu’Allah, le Très-Haut, dit : « Nous avons effectivement envoyé Nos Messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice... » (Coran : 57/25).

Et nous croyons exhaustivement à ceux nommés par Allah comme la Thora, les Evangiles, les Psaumes de David et le Coran.

Le Coran est le meilleur de ces Livres, le sceau qui les prédomine et les atteste. C’est lui que tous les membres de la communauté doivent suivre et appliquer en plus de ce qui s’avère authentique de la Sunna du Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) car Allah a envoyé Son Messager Mohammed (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) aux humains et aux djinns et lui a révélé le Coran pour juger entre les gens, en a fait un remède spirituel et un exposé explicite de toute chose, un guide et une miséricorde pour les croyants. C’est dans ce sens qu’Allah, le Très-Haut, dit : « Et voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre -suivez-le donc et soyez pieux [en obéissant aux ordres d’Allah] afin de recevoir la miséricorde et d’être sauvés du chatiment. » (Coran : 6/155).

6. Croire aux Messagers d’Allah : On croit globalement et exhaustivement aux Messagers dans ce sens qu’Allah, le Transcendant, a envoyé à ses serviteurs des Messagers annonciateurs, avertisseurs et des appeleurs à la vérité. Celui qui leur répond favorablement devient heureux. Et celui qui s’oppose à eux se retrouve dans la déception et le regret. Celui qui les parachève, le meilleur d’entre eux, est notre Prophète Mohammed (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui). C’est dans ce sens qu’Allah, le Transcendant, dit : « Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : ‘‘Adorez Allah et écartez-vous du Taghout (les fausses divinités)’’. »  (Coran : 16/36).

Nous croyons en ceux cités nommément et de manière détaillée par Allah, le Très-Haut, et Son Messager (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui). C’est le cas de Noë, de Houd, de Saleh, d’Ibrahim et d’autres (Puisse Allah les bénir et les saluer ainsi que notre Prophète.)

7. La croyance au Jour Dernier : Elle s’étend à la croyance à toute information émise par Allah, le Très-Haut, et apportée par Son Messager (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) concernant ce qui arrivera après la mort comme l’épreuve dans la tombe, le châtiment ou la béatitude, les frayeurs et les détresses du Jour de la Résurrection, le Sirât, la Balance, le Jugement, la Rétribution, le déploiement des Registres (contenant les œuvres) devant les gens. Les uns recevront leurs registres par la main droite et d’autres par la main gauche et d’autres par derrière leur dos.

Ce chapitre de la foi inclut aussi la croyance au Hawdh (bassin) de notre Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui), la croyance au Paradis, à l’Enfer et à la vision par les croyants de leur Seigneur Transcendant qui leur adressera la parole, et d’autres éléments cités dans le saint Coran et dans la Sunna authentique rapporté du Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) puisqu’on doit croire en tout cela et le confirmer en l’acceptant comme clarifié par Allah, le Très-Haut, et Son Messager (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui).

8. La croyance au destin : Elle porte sur la croyance en quatre choses : le Savoir, l’Ecriture, la Création et la Volonté.

Voir les détails dans les réponses données à la questions N° 34732 , à la questions N° 49004 et à la questions N° 20806 .

9. La croyance en Allah implique de croire que la foi c’est une parole et un acte. Elle se raffermit par l’obéissance et s’affaiblit par la désobéissance. Elle implique qu’il est illicite de juger qu’un musulman est devenu mécréant à cause de sa perpétration de péchés autres que la mécréance et l’associationnisme comme la fornication, le vol, de commettre l’usure, la consommation de substances enivrantes, la désobéissance aux deux parents et d’autres péchés majeurs commis par celui qui ne croit pas que leur perpétration est licite. Seuls l’associationisme et la mécréance ne sont pas pardonnable selon la parole d’Allah le Très-Haut : « Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelque associé. A part cela, Il pardonne [tout autre péché] à qui Il veut. » (Coran : 4/48).

Et compte tenu des hadiths authentiques rapportés du Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui), qu’Allah fera sortir de l’Enfer tout individu qui possède l’équivalent d’une graine de moutarde de la foi en Allah.

10. La croyance en Allah implique qu’on aime en Allah, le Très-Haut, et qu’on déteste en Lui, on s’allie (avec les uns) pour Lui et on nourrit de l’inimitié envers d’autres pour Lui. Le croyant en Allah aime les croyants et s’allie avec eux, et  déteste les mécréants et se montre hostile à eux.

Et au sommet des croyants il y a les Compagnons (Qu’Allah soit satisfait d’eux tous) du Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui). L’ensemble des Gens de Ahl As-Sunna wa Al-Djama’a les aiment et s’allient à eux. Ils croient qu’ils sont les meilleures personnes après les Prophètes parce que le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a dit : « La meilleure génération est la mienne puis la génération qui la suit puis celle suivante. » Rapporté par Al-Boukhari et Muslim). Ils croient que le meilleur d’entre eux est Abou Baker As-Siddiq suivi d’Omar Al-Farouq, suivi d’Othman Dhou An-Noureïne, suivi d’Ali Al-Mourtadha, qu’Allah soit satisfait d’eux tous. Viennent après eux en mérite le reste des dix Compagnons qui ont reçu la bonne nouvelle d’entrer au Paradis de leur vivant. Viennent après eux le reste des Compagnons (Qu’Allah soit satisfait d’eux tous).

L’ensemble des Gens de Ahl As-Sunna wa Al-Djama’a n’abordent pas ce qui s’est passé entre les Compagnons (en fait de conflits) et croient qu’ils avaient déployé un effort d’interprétation des textes, que ceux qui avaient raison bénéficieront d’une double récompense et ceux qui avaient tort en recevront une récompense seulement.

Ils aiment les membres de la Famille du Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) qui ont cru en lui, et s’allient à eux comme ils le font avec ses épouses, Mères des croyants, et demandent qu’Allah les agrée.

Ils dénoncent la haine que les Rafidites (chi’ites) vouent aux Compagnons du Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) qu’ils insultent tout en affichant un amour exagéré aux membres de la famille prophétique puisqu’ils leur confèrent un statut supérieur à celui qu’Allah leur a donné.

Ils dénoncent avec la même vigueur les Nassibites qui sont hostile aux membres de la famille prophétique qu’ils offensent par la parole ou l’acte.

11. Tout ce que nous avons mentionné plus haut constitue le crédo juste qu’Allah, le Très-Haut, a chargé Son Messager Mohammed (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) de nous transmettre. C’est la foi du groupe sauvé, l’ensemble des Gens de As-Sunna wa Al-Djamaa’, groupe à propos duquel le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Une partie de ma communauté demeurera victorieuse parce qu’attachée à la Vérité. Celui qui les délaissera ne leur nuira en rien jusqu’à l’avènement de l’ordre d’Allah le Transcendant. ». Le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a dit encore : « Les juifs se sont divisés en soixante-onze factions et les chrétiens en soixante-douze et ma communauté se divisera en soixante-treize groupes qui iront tous en Enfer, exception faite d’un seul. Les Compagnons lui ont dit : « Qui sont les membres de ce groupe ? » Il a dit : « Ceux qui demeureront comme nous le sommes, moi et mes Compagnons. » Voilà donc la foi à laquelle on doit s’attacher, s’y maintenir fermement et se méfier de ceux qui s’y opposent.

12. Ceux qui s’écartent de la foi que voilà et adoptent son contraire sont nombreux et de différents types. On en trouve les idolâtres, les adorateurs d’anges, de saints, de djinns, d’arbres, de pierres et d’autres. Ceux-là n’ont pas répondu à l’appel des Messagers (Bénédiction et salut d’Allah soient sur eux), bien au contraire, ils se sont farouchement opposés à eux comme l’avait fait la tribu de Qouraïch et d’autres tribus arabes avec notre Prophète Mohammed (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui).

Ils demandaient à leurs divinités de satisfaire leurs besoins, de guérir leurs malades, et de les aider contre leurs ennemis. Ils leur offraient des sacrifices et leurs formaient des vœux .

Quand le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) les a condamnés et leur a ordonné de rendre un culte sincère à Allah Seul, ils ont trouvé son attitude étrange et l’ont condamné et ont dit : « Réduira-t-il les divinités à un Seul Dieu ? Voilà une chose vraiment étonnante. » (Coran : 38/5).

Au fils du temps les circonstances ont changé, et l’ignorance a prévalu sur la plupart des gens jusqu’à ce que la majorité des gens sont retournés à la religion de la Djahiliya (l’époque préislamique), exagérant au sujet des Prophètes et des Awliya (les saints), qu’ils invoquaient, sollicitaient leur secours et se livraient à d’autres types d’associationisme.

Ces gens-là ne comprennent pas la vraie signification de ‘‘La ilaha Illa Allah (Il n’est de dieu qu’Allah)’’ comme la connaissaient les anciens mécréants parmi les Arabes.

Cette forme d’associationisme n’a cessé de se répandre au sein des gens jusqu’à notre époque à cause de la prédominance de l’ignorance et parce que nous sommes si loin de l’époque prophétique.

13. Figurent parmi les croyances blasphématoires opposées à la foi juste, et contraires à la révélation apportée par les Messagers (Paix soit sur eux) : l’idéologie des athées de notre époque, adeptes du marxisme-léninisme et d’autres, parmi ceux qui prônent l’incroyance et l’athéisme. Peu importent qu’ils appellent cette idéologie socialisme, communisme ou baasisme ou d’autres appellations. Ils partent tous du postulat selon lequel qu’il n’y a pas de dieu et que la vie est purement matérialiste. Parmi leurs principes fondamentaux, le déni de la Résurrection, le déni du Paradis et de l’Enfer, et l’incrédulité de toutes les religions, et quiconque examine et étudie leurs livres, s’en rend compte certainement. Il n’y a pas de doute que cette idéologie s’oppose à toutes les religions célestes et conduit à la pire issue ici-bas et dans l’au-delà.

14. Figurent encore parmi les croyances contraires à la Vérité celles de certains ésotériques et une partie des soufis qui croient que les Awliya ‘saints’ s’associent à Allah dans la gestion des affaires (humaines). Ils prétendent que ces personnages agissent sur les affaires mondaines. Ils les appellent Al-Aqtab (les Axes), Al-Awtad (les Piquets), Al-Aghwath (les Secoureurs) entre autres appellations inventées pour désigner leurs divinités. Cette attitude exprime l’une des plus abominables formes de l’associationisme en ce qui affecte la souveraineté d’Allah, et qui est pire que l’associationisme des mécréants arabes de la Djahiliya qui ne commettaient pas l’associationisme affectant la souveraineté d’Allah. Leur Associationisme portait sur l’adoration et seulement en temps d’aisance alors qu’en temps de difficultés ils vouent le culte sincèrement à Allah seul ! Sous ce rapport, Allah le Transcendant dit : « Quand ils montent en bateau, ils invoquent Allah, Lui vouant exclusivement leur culte. Une fois qu'Il les a sauvés [des dangers de la mer en les ramenant] sur la terre ferme, voilà qu'ils [Lui] donnent des associés. » (Coran : 29/65).

S’agissant de la souveraineté d’Allah, les mécréants arabes de la Djahiliya la reconnaissaient comme le dit Allah le Transcendant : « Et si tu leur demandes qui les a créés, ils diront très certainement : « Allah » Comment se fait-il donc qu'ils se détournent ? » (Coran : 43/87) et Il dit : « Dis [ô Mohammed] : « Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre ? Qui détient l'ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout ? » Ils diront : « Allah ». Dis alors : « Ne Le craignez-vous donc pas ? »  (Coran : 10/31).

De nombreux versets abondent dans ce sens.

15. Figurent parmi les croyances qui s’opposent à la foi islamique juste, concernant les Noms et Attributs d’Allah, les croyances des partisans des innovations doctrinales comme les Djahmites, les Mu’tazilites et ceux qui les ont suivis dans leur négation des Attributs d’Allah, qu’Il soit glorifié et exalté, au point de nier Ses attributs de perfection, et de Lui attribuer, Gloire Lui soit rendue, des attributs des êtres inexistants, des choses inanimées et des choses invraisemblables. Gloire à Allah ! Il est bien au-dessus de ce qu’ils Lui attribuent !

Sont intégrés dans ce groupe : ceux qui nient des attributs et en affirment d’autres à l’instar des Ach’arites qui auraient dû appliquer les mêmes arguments qu’ils ont appliqués aux attributs qu’ils ont affirmés aux attributs qu’ils ont niés et interprétés d’une manière autre que celle indiquée par leur sens apparent. Ainsi, ils sont allés à la fois contre les preuves textuelles et les preuves rationnelles, d’où une contradiction flagrante. 

Extrait du traité Al ‘Aqida As-Sahiha Wa Ma Youdhadouha par Cheikh Abdelaziz Ibn Baz (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde).

Et Allah, le Très-Haut, sait mieux.

Source: Islam Q&A